La SSUC évolue et ses impacts sur vos crédits d’impôt de RS&DE et CDAE aussi !

Nous avions déjà traité les impacts de la Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC) dans un précédent article. Cependant, le gouvernement fédéral a annoncé en date du 17 juillet 2020 une prolongation du programme jusqu’au 19 décembre 2020 ainsi qu’une large modification des critères d’admissibilité et des taux de subvention. Les nouveaux détails sont présentés en long et en large sur le site du Ministère des Finances.

Les changements annoncés entraînent un impact plus important sur vos prochaines réclamations de crédits d’impôt à la Recherche Scientifique et Développement Expérimental (RS&DE) et de crédits d’impôt aux Affaires Électroniques (CDAE) que ce qui avait été préalablement prévu. Nous vous rappelons que le traitement habituel pour les subventions de ce type est de les soustraire du calcul de vos demandes de crédits, une même dépense salariale ne pouvant pas être financée par le secteur public deux fois (double dip).

Pour mieux appréhender votre situation particulière et ainsi pouvoir mieux vous conseiller, nous avons créé un simulateur nous permettant de chiffrer cet impact et vos futurs crédits d’impôt en résultant de façon relativement précise. Le coordonnateur financier d’Emergex attitré à votre entreprise pourra ainsi répondre à vos questions sur ces sujets.

Mais concrètement, de quoi a l’air cet impact?

Concernant le crédit de RS&DE, la subvention salariale touchée pour chaque employé admissible au crédit sera à déduire proportionnellement au temps passé sur les activités de RS&DE du salaire admissible au calcul du crédit. Le calcul des frais généraux (communément appelé le proxy) reste inchangé, car la déduction de l’aide touchée se fait après son calcul. En analysant les résultats obtenus après avoir modélisé différentes pertes de revenus potentielles, nous pouvons conclure que la perte moyenne de crédits d’impôt de RS&DE pour une entreprise qui bénéficie de la SSUC durant toute la période du programme est d’environ 30 %.

Pour ce qui est du CDAE, c’est la totalité de la subvention touchée pour chaque employé qui sera à déduire de son salaire. Pour le calcul du crédit, le plafond du salaire admissible (83 333 $) s’applique ensuite et demeure inchangé. Cela signifie que pour les employés à salaire élevé, l’impact pourrait être faible, voire inexistant. Pour les employés à salaire plus bas, l’impact est plus important. Après plusieurs analyses, notre conclusion est que le CDAE se trouve diminué d’environ 40 %.

En conclusion, nous réitérons nos recommandations, à savoir de garder précieusement tous les documents relatifs aux aides d’urgence que vous obtenez. En effet, ils sont d’une aide très précieuse dans le calcul des crédits d’impôt de RS&DE et CDAE, ainsi que leur justification en cas d’audit par les autorités fiscales.

Contactez-nous ! Notre simulateur est disponible maintenant. Nous pouvons ainsi préparer et planifier ensemble vos prochaines réclamations le plus judicieusement possible. C’est là l’une des multiples valeurs ajoutées qu’Emergex vous offre sans frais additionnels !

Nouveau webinaire d’Emergex RS&DE Subventions destiné aux entreprises en Intelligence Artificielle

Nous avons eu le privilège la semaine passée de proposer un nouveau webinaire en partenariat avec AInBC, The Artificial Intelligence network of British Columbia.

Donné en anglais, ce webinaire spécialement conçu pour les entreprises en intelligence artificielle, met en lumière les meilleures pratiques et les erreurs courantes à éviter afin d’optimiser vos réclamations RS&DE. Il explore aussi les impacts de la Covid-19 et des subventions d’urgence gouvernementales sur les montants réclamés.

Si vous souhaitez voir ou revoir cette présentation, vous la retrouvez ici

Effet des aides d’urgence COVID-19 du gouvernement (autres que subventions) sur votre RS&DE et CDAE

A cracked piggy bank surrounded by a virus. Covid-19 cornonavirus ruining saving plans and financial futures.Pour faire suite à notre précédent article traitant des subventions gouvernementales d’urgence, nous souhaitions réitérer l’exercice avec les programmes d’urgence liés à la COVID-19 qui ne sont pas des subventions. Nous nous attardons à nouveau sur l’impact qu’ils pourraient avoir sur vos futures réclamations de crédit d’impôt à la Recherche Scientifique et Développement Expérimental (RS&DE) et de crédit d’impôt aux Affaires Électroniques (CDAE).

Comme déjà recommandé précédemment, il est important de garder précieusement tous les documents relatifs aux aides d’urgence que vous pourriez obtenir. En effet, ils seront d’une grande aide dans le calcul des futurs crédits d’impôt de RS&DE et CDAE et pourraient aussi être demandés par les autorités en cas de vérification.

Aides d’urgence diminuant le temps passé sur vos activités admissibles

Les employés mis à pied ayant gagné au moins 5 000 $ de salaire durant les 12 derniers mois et n’ayant pas été rémunérés pendant au moins 14 jours consécutifs à cause de la COVID-19 peuvent obtenir le PCU. Cette prestation offre 500 $ par semaine pour un maximum de 16 semaines. Concrètement pour l’employeur, cela signifie que les employés bénéficiant de cette mesure ne se retrouvent plus dans la masse salariale de l’entreprise.

Le Programme de Travail partagé (TP) est conçu pour aider les employeurs et les employés à éviter les licenciements lors du ralentissement temporaire des activités de l’entreprise. La mesure fournit des prestations d’assurance-emploi (AE) aux employés admissibles qui acceptent de réduire leurs heures normales de travail et de partager le travail disponible avec leurs collègues pendant la relance de l’entreprise. Ne sont pas admissibles : les travailleurs autonomes et les actionnaires possédant plus de 40 % des actions avec droit de vote.

Pour pouvoir profiter de cette aide, les employés visés par cette baisse de leur charge de travail doivent consentir à diminuer leurs heures de 10 % à 60 %. L’employeur continue de payer les employés pour les heures travaillées de façon régulière. L’AE prend le relais pour les heures non travaillées, en rémunérant directement ces employés à hauteur de généralement 55 % de leur rémunération hebdomadaire jusqu’à un maximum de 573 $.

Pour appliquer au programme, l’employeur doit remplir des formulaires disponibles sur le site de Service Canada et les envoyer à une adresse de courriel différente selon la province où la société est basée. Les employeurs sont priés de soumettre leur demande 10 jours civils avant la date de début demandée du programme. Les mesures simplifiées prises par Service Canada durant la crise devraient réduire le délai de traitement à 10 jours civils. Les formulaires de demandes ainsi que tout document annexe lié au programme doivent être bien conservés pour référence ultérieure.

Conclusion : Dans le cas de ces deux aides, ce sont les activités admissibles à la RS&DE qui s’en trouvent impactées. Elles sont soit réduites, soit mises en pause. Ainsi, selon la situation dans laquelle chaque entreprise se trouve, nous pouvons nous attendre à deux cas de figure à la sortie de la crise. Soit les activités de RS&DE reprennent encore plus fortement qu’en période régulière et l’impact sur les crédits sera moindre. Soit les activités ne reprennent pas assez et les crédits s’en trouveront affectés négativement. Dans tous les cas, il est important de bien documenter tous les efforts investis dans les activités de RS&DE admissibles.

Les mises à pied temporaires et le programme du travail partagé ont un très grand impact sur le CDAE et ses critères d’admissibilité (qui impliquent 6 employés minimum, 40 semaines en emploi minimum et 26 heures de travail par semaine minimum). Investissement Québec n’a pas encore communiqué officiellement sur le sujet, mais selon notre expérience, elle pourrait faire preuve d’une certaine latitude si le tout est bien documenté. Quand nous aurons eu connaissance d’une réponse officielle sur la question, nous vous en ferons parvenir les détails.

De plus, sachez que votre entreprise pourrait être admissible au programme de travail partagé ainsi qu’aux 2 subventions précédemment traitées dans nos articles (SSUC et subvention salariale de 10 %). Si tel est le cas, la SSUC serait réduite en conséquence des montants versés ou remboursés par les prestations de la subvention salariale temporaire de 10 % et du travail partagé au cours d’une même période.

Aide d’urgence ayant un impact potentiel sur votre CDAE

Le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale du Québec propose, dans ces temps de crise, un programme permettant de recevoir un remboursement de 100 % jusqu’à 100 000 $ et de 50 % jusqu’à 500 000 $ des dépenses admissibles liées à la formation et la mise à niveau des employés. Les critères d’admissibilité à ce programme sont larges et de nombreuses entreprises peuvent donc y appliquer.

Les dépenses acceptées pour un remboursement incluent : le salaire des employés en formation à hauteur de 25$/h, les honoraires professionnels des formateurs et les frais d’inscription à des cours en ligne à hauteur de 150$/h ou encore le matériel et les fournitures nécessaires à la réalisation des activités. Pour pouvoir appliquer à cette aide, il faut se mettre en relation avec votre centre local d’emploi.

Si votre entreprise bénéficie des subventions gouvernementales (SSUC et subvention de 10 %), le remboursement accordé ne sera pas de 100 %, mais de 25 % ou 90 %, selon la subvention obtenue.

Dans ce programme, nous parlons donc de formation, qui est une activité non admissible dans le cadre du CDAE. Pour garder l’admissibilité d’un employé au crédit, il faut qu’il passe plus de 75 % de son temps sur des activités admissibles. Avec cette aide, si les employés passent beaucoup de temps en formation, ils pourraient être exclus du crédit.

Là non plus, Investissement Québec n’a pas encore statué sur le sujet. Notre mot d’ordre reste le même lors de ce genre de situation : gardez le plus de documents possibles afin de démontrer et justifier les actions prises. Quand nous aurons eu connaissance d’une réponse officielle de la part d’Investissement Québec, nous vous en ferons parvenir les détails.

Mot de la fin

Comme la situation que nous vivons est exceptionnelle et évolue chaque jour, les programmes présentés et informations données dans cet article pourraient être sujets à modification. Les conditions d’admissibilités et les dépenses acceptées sont autant d’éléments qui pourraient être amenés à évoluer.

Soyez rassurés, Emergex RS&DE Subventions suit de près la situation et reste à l’affût des nouvelles annonces des gouvernements qui pourraient avoir un impact significatif sur vos futures réclamations. Lors de vos prochaines demandes de crédit d’impôt, nous serons là pour vous accompagner et obtenir le meilleur rendement possible en prenant en compte les éventuelles aides d’urgence obtenues et la situation unique dans laquelle votre entreprise se trouvera.

EN PRIMEUR !! Revenu Québec accélère le traitement de vos réclamations de crédits d’impôt de RS&DE et CDAE

Clavier Covid-19À titre d’experts en financement d’entreprises technologiques, Emergex RS&DE Subventions suit de près les annonces régulières des gouvernements relatives aux subventions aux entreprises. Dans un précédent article, nous vous annoncions les mesures prises par l’Agence de Revenu du Canada (ARC) concernant les délais de traitement de vos réclamations actuelles de crédits d’impôt de Recherche Scientifique et Développement Expérimental (RS&DE) et de crédits d’impôt aux Affaires Électroniques (CDAE). Cette fois-ci, c’est au tour de Revenu Québec d’apporter des changements dans leur délai de traitement des demandes actuelles.

En effet, afin d’accroitre les liquidités des entreprises, l’agence provinciale accélère le paiement des crédits remboursables. Une partie du montant des crédits d’impôt de RS&DE et CDAE est ainsi versée en des temps très courts sans faire les vérifications habituelles. Le montant restant sera payé ultérieurement après les examens nécessaires. Ne vous inquiétez donc pas si vous recevez un remboursement inférieur à ce qui était prévu.

Les informations recueillies par notre équipe nous indiquent que Revenu Québec débourse un montant initial équivalent soit à 80%, soit à 50% du montant total des crédits remboursables demandés et se réserve le droit de réviser les demandes ultérieurement. Cette mesure permet, dans certains cas, d’accélérer le paiement d’une portion des crédits jusqu’à cinq mois (soit 30 jours au lieu des 180 jours habituels).

Notre mot d’ordre reste donc le même. Ne retardez pas le dépôt de vos réclamations de crédits de RS&DE et CDAE. Vous pouvez recevoir vos remboursements très rapidement, que ce soit de la part de l’ARC ou de Revenu Québec.

Enfin, comme la situation que nous vivons est exceptionnelle et évolue chaque jour, les informations partagées dans cet article pourraient être sujettes à modification. Emergex RS&DE Subventions suit de près la situation et reste à l’affut des nouvelles annonces des gouvernements qui pourraient avoir un impact significatif sur vos réclamations. Nous restons à votre entière disposition pendant cette crise et nous sommes là pour répondre à vos interrogations.

Impact des subventions gouvernementales d’urgence COVID-19 sur vos futurs crédits d’impôt de RS&DE et CDAE

Clavier Covid-19Les programmes d’urgence et aides gouvernementales pour soutenir les entreprises lors de cette crise du COVID-19 sont très généreux et un nombre important d’entreprises vont en profiter.

Nous souhaitions faire part à notre clientèle de nos premières observations concernant ces subventions gouvernementales et surtout sur l’impact qu’elles pourraient avoir sur vos futures réclamations de crédit d’impôt à la Recherche Scientifique et Développement Expérimental (RS&DE) et de crédit d’impôt aux Affaires Électroniques (CDAE). En effet, le traitement habituel pour les subventions de ce type est de les soustraire du calcul des crédits d’impôt, une même dépense salariale ne pouvant pas être financée par le secteur public deux fois (pas de « double dipping » selon l’expression popularisée par la série télévisée Seinfeld).

Nous croyons qu’il faudra donc toujours suivre cette directive dans le calcul de vos futurs crédits d’impôt. Mais à situation exceptionnelle, mesure d’urgence exceptionnelle : est-ce que le gouvernement ne ferait pas aussi exception de cette règle dans un futur proche ? C’est une question parmi tant d’autres que nous suivons de près parmi les annonces régulières des gouvernements.

Avant d’entrer dans le détail des différentes subventions disponibles, nous vous recommandons de garder précieusement tous les documents relatifs aux aides d’urgence que vous pourriez obtenir. En effet, ils seront d’une grande aide dans le calcul des futurs crédits d’impôt RS&DE et CDAE et pourraient aussi être demandés par les autorités en cas de vérification.

Subvention salariale d’urgence du Canada

La Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC) accorde aux employeurs admissibles une subvention salariale correspondant à 75 % du salaire jusqu’à concurrence d’une prestation hebdomadaire maximale de 847 $ et jusqu’à concurrence de 24 semaines, rétroactivement au 15 mars 2020 pour tous les employés afin de les garder en emploi. Les employeurs admissibles pourront demander la SSUC par l’intermédiaire du portail Mon dossier d’entreprise de l’Agence du revenu du Canada à partir du 27 avril prochain et ce, jusqu’en octobre 2020.

Pour être admissible à ce programme, on doit faire un calcul démontrant d’une perte de revenus. Selon les périodes de demande et de référence, une baisse de revenus liée à la COVID-19 doit être observée d’au moins 15 % en mars 2020 et d’au moins 30 % au cours des mois suivants. Concernant les délais, le ministre des Finances a indiqué le 11 avril dernier que pour recevoir les fonds une fois l’application faite, cela pourrait prendre entre 3 et 10 jours.

En plus d’obtenir la subvention salariale de 75 %, les employeurs ont aussi le droit de demander un remboursement de la totalité de certaines cotisations d’employeurs à l’assurance-emploi, au Régime de pensions du Canada, au Régime de rentes du Québec et au Régime québécois d’assurance parentale pour les employés admissibles aux programmes et qui sont en congé payé. On peut demander ce remboursement pour toute la période d’admissibilité de ces employés en congé payé en même temps que la demande de la SSUC.

Si vous pensez appliquer au SSUC dès son ouverture et que vous n’avez pas encore de compte avec  Mon dossier d’entreprise, pensez à en créer un le plus rapidement possible. Cet outil s’avère dorénavant indispensable.

Subvention salariale temporaire de 10 % pour les employeurs

La subvention salariale temporaire de 10 % est une mesure de trois mois (du 18 mars au 19 juin 2020) permettant aux employeurs admissibles de réduire le montant des retenues à la source à remettre à l’ARC. Cette subvention correspond à 10 % de la rémunération versée pour la période citée, avec un maximum de 1 375 $ par employé admissible et 25 000 $ par employeur. Une fois le calcul de ce 10 % effectué, l’employeur peut directement déduire ce montant des retenues à la source d’impôt fédéral au moment habituel de leur versement.

Cependant, pour être admissible à cette subvention, il existe un critère important non négligeable. Pour qu’une société privée soit admissible, il faut qu’elle soit une société privée sous contrôle canadien (SPCC) ayant un plafond des affaires supérieur à zéro pour la dernière année d’imposition s’étant achevée avant le 18 mars 2020.

Conclusion : Les deux subventions précédemment citées sont des aides du gouvernement et le traitement habituel concernant les crédits d’impôt s’appliquerait. Ainsi, la subvention salariale touchée pour chaque employé admissible au crédit d’impôt de RS&DE sera à déduire proportionnellement au temps passé sur les activités de RS&DE, du salaire admissible au calcul du crédit. Le calcul des frais généraux (communément appelé le proxy) reste inchangé, car la déduction de l’aide touchée se fait après son calcul.

L’impact global sur le montant de crédit pourrait être moins dramatique que l’on pourrait penser. En effet, il y a un plafond d’aide de 847 $ par semaine qui s’applique avec la SSUC. Ce qui signifie que pour tous les employés avec un salaire annuel supérieur à 58 000 $, c’est ce 847 $ hebdomadaire qui sera versé. Par exemple, pour une ressource impliquée à la RS&DE à hauteur de 40 %, avec un salaire au-delà de 58 000 $, la déduction par semaine du montant des dépenses de RS&DE serait de 339 $.

Pour le CDAE, c’est la totalité de la subvention touchée pour chaque employé qui sera à déduire de son salaire. Pour le calcul du crédit, le plafond du salaire admissible s’applique ensuite et demeure inchangé.

De plus, sachez que votre entreprise pourrait être admissible à ces deux subventions ainsi qu’au programme de travail partagé (sujet qui sera développé dans notre prochain article). Si tel est le cas, la SSUC serait réduite en conséquence des montants versés ou remboursés par les prestations de la subvention salariale temporaire de 10 % et du programme de travail partagé au cours d’une même période. Ainsi, il nous semble que si l’entreprise est admissible à la SSUC, la subvention temporaire de 10 % n’est plus du tout intéressante.

Mot de la fin

Comme la situation que nous vivons est exceptionnelle et évolue chaque jour, les subventions présentées et informations données dans cet article pourraient être sujettes à modification. Les conditions d’admissibilités et les taux de subventions sont autant d’éléments qui pourraient être amenés à évoluer.

Soyez rassurés, Emergex RS&DE Subventions suit de près la situation et reste à l’affût des nouvelles annonces des gouvernements qui pourraient avoir un impact significatif sur vos futures réclamations. Lors de vos prochaines réclamations de crédits d’impôt, nous serons là pour vous accompagner et obtenir le meilleur rendement possible en prenant en compte les éventuelles aides d’urgence obtenues et la situation unique dans laquelle votre entreprise se trouvera.

Impacts de la COVID-19 sur vos réclamations actuelles de crédits d’impôt de RS&DE et CDAE

A cracked piggy bank surrounded by a virus. Covid-19 cornonavirus ruining saving plans and financial futures.Dans ces temps difficiles pour de nombreuses entreprises, nous souhaitons faire part à notre clientèle de nos premières observations sur les impacts de la crise causée par la COVID-19 sur vos réclamations actuelles de crédits d’impôt de Recherche Scientifique et Développement Expérimental (RS&DE) et de crédits d’impôt aux Affaires Électroniques (CDAE). À titre d’experts en financement d’entreprises technologiques, Emergex RS&DE Subventions suit de près les annonces régulières des gouvernements relatives aux subventions aux entreprises.

Pour débuter, concernant les délais de traitement des demandes actuelles, la réponse de l’Agence de Revenu du Canada (ARC) est claire : le programme de RS&DE reste une priorité. Les dossiers avec des crédits remboursables, donc pour les sociétés privées sous contrôle canadien (SPCC), sont traités en priorité afin de soutenir le plus possible les entreprises qui ne sont ni publiques ni étrangères. À l’heure actuelle, aucun nouvel examen ou aucune nouvelle vérification ne sera entrepris et ceux en cours seront finalisés aussitôt que possible afin que les entreprises obtiennent leurs crédits plus rapidement. Les demandes approuvées durant cette période pourraient toutefois être soumises à un examen ou une vérification plus tard afin d’en confirmer l’admissibilité a posteriori.

Côté contribuable, malgré les assouplissements annoncés publiquement concernant le report du paiement des impôts, les délais de productions des réclamations de RS&DE et CDAE restent inchangés. Aussi, la visite que mène normalement Investissement Québec (IQ) lors de la première demande de CDAE aura plutôt lieu lors d’une réclamation future. Comme mesure d’allègement, les certificats d’admissibilité au crédit sont émis sans paiement des honoraires d’IQ. La date limite de ce paiement est remise à une date ultérieure, indéterminée pour l’instant. Enfin, Revenu Québec n’a annoncé aucun changement dans la manière dont l’agence provinciale traite les demandes de crédits.

Ensuite, nous tenions à vous communiquer quelques recommandations qui nous semblent très importantes à suivre dès maintenant :

  1. Dans la situation actuelle, ne retardez pas le dépôt de vos demandes de crédits RS&DE et CDAE ! Plus vous déposez le tout rapidement après la fin de votre exercice financier et plus vite vous recevrez vos remboursements. Profitez de la baisse d’activité pour accélérer vos entrées de fonds et ainsi améliorer votre fonds de roulement.
  2. Pour faciliter toute communication avec l’ARC, si vous n’avez pas encore de compte dans Mon dossier d’entreprise, nous vous recommandons de le créer le plus rapidement possible. En effet, les délais d’ouverture sont d’une dizaine de jours avec la réception d’un code par courrier postal. Il vous sera nécessaire pour communiquer efficacement avec l’ARC en cas de vérification ultérieure éventuelle, mais aussi pour appliquer à la Subvention salariale d’urgence du Canada. Un article présentant ce programme sera publié très prochainement, alors restez à l’affut de nos publicourriels!
  3. Si votre entreprise applique à une ou plusieurs aides, nous vous invitons à garder précieusement tous les documents relatifs. En effet, ils seront utiles dans le calcul des futurs crédits d’impôt de RS&DE et CDAE et pourraient aussi être demandés par les autorités fiscales en cas de vérification. Ce sujet sera développé aussi dans un prochain article à paraître.

Enfin, comme la situation que nous vivons est exceptionnelle et évolue chaque jour, les informations partagées dans cet article pourraient être sujettes à modification. Cependant, soyez rassurés, Emergex RS&DE Subventions suit de près la situation et reste à l’affut des nouvelles annonces des gouvernements qui pourraient avoir un impact significatif sur vos réclamations. Nous restons à votre entière disposition pendant cette crise et nous sommes là pour répondre à vos interrogations.

Emergex continue d’avoir à cœur la satisfaction de ses clients par le respect des échéanciers et de la qualité de ses services

Chers clients et partenaires,

Dans le contexte de la pandémie de COVID-19, soyez assurés qu’Emergex RS&DE Subventions donne la priorité à la santé de ses employés, de ses clients et de ses partenaires.

Malgré cela, Emergex reste à 100 % opérationnelle. Nous nous engageons à travailler avec vous afin de respecter les étapes et échéances prévues avec nos clients ainsi que les délais prescrits par les gouvernements, toujours avec la qualité de livrables à laquelle vous avez été habitués. Pour y arriver, nous vous proposons les procédures et solutions suivantes :

  1. Avec votre collaboration, nous pourrons respecter les dates d’entrevues techniques et les échéanciers de livraison de vos réclamations. Nous espérons éviter à tout le monde de repousser du travail à plus tard et de créer ainsi un backlog et un stress additionnel dans les mois à venir. En effet, la crise pourrait durer un certain temps et l’on ne devrait pas compter sur le report par les gouvernements des dates limites des réclamations de crédits d’impôt…
  2. Pour tout rendez-vous ou entrevue technique déjà prévus avec un employé d’Emergex, nous vous contacterons la veille ou le jour même afin de confirmer que vous n’avez pas d’empêchement de dernière minute. Nous pouvons vous proposer des alternatives afin de mener à bien votre projet de réclamation de crédits d’impôt ou de subventions :
    1. Tenir une vidéoconférence avec notre licence du service Zoom https://zoom.us, lequel permet de partager nos écrans pour faciliter les discussions et les échanges visuels avec nos interlocuteurs
    2. Faire un appel téléphonique à un ou plusieurs interlocuteurs en utilisant l’une de nos 3 « salles de réunion virtuelles » qui offrent une excellente qualité audio
  3. Notez qu’en raison des règles de de distanciation sociale aussi en vigueur pour les employés du gouvernement, les dossiers requérants des rencontres avec l’Agence du Revenu du Canada ou avec Investissement Québec sont sujets à des reports hors de notre contrôle.
  4. Tous les employés d’Emergex sont déjà équipés et habitués de travailler à distance de chez eux, incluant tenir des vidéoconférences et des téléconférences.
  5. Dans tous les cas de figure, Emergex et ses employés feront leur part et appliqueront les recommandations communiquées par les autorités de santé publique

En espérant que la population entière continuera de participer aux consignes sanitaires émises afin de freiner la propagation de la COVID-19. Ce combat ne pourra être gagné qu’avec la contribution de tous les acteurs et intervenants de la société québécoise et canadienne.

Nos salutations cordiales.

Pierre Savignac
Président fondateur d’Emergex RS&DE Subventions

Investissement Québec fait peau neuve

Logo Investissement Québec

Le 3 février dernier, le gouvernement du Québec a conféré à Investissement Québec de plus grandes responsabilités et ce, grâce à un mandat élargi se basant sur 3 axes prioritaires :

  1. Être plus présent et efficace en région
  2. Mieux se coordonner à l’international
  3. Prendre plus de risques financiers

Ce changement, échelonné sur les prochains mois et touchant toutes les régions du Québec, se matérialise par la fusion de plusieurs entités. À la fin de cette période de transition, Investissement Québec aura englobé le MEI (Ministère de l’Économie et de l’Innovation), le CRIQ (Centre de recherche industrielle du Québec) et Export Québec, pour ne former qu’une seule entité. Tous les programmes proposés par chaque organisme présentement seront, à la fin de ces changements, tous administrés par Investissement Québec.

C’est surtout en région que les changements seront les plus importants. Investissement Québec deviendra le seul et unique point de contact pour les entreprises souhaitant obtenir du financement. Cela permettra d’alléger les démarches, faciliter l’accès aux entreprises à de multiples aides et ainsi favoriser leur développement et leur croissance.

À l’international, la fusion avec Export Québec aura pour but d’attirer plus d’investissement étranger et bonifier l’attraction du Québec et ses exportations grâce à une meilleure coordination de tous les acteurs de la communauté.

À l’échelle nationale, Investissement Québec prendra plus de risques financiers pour de grands projets porteurs afin d’accélérer les investissements et accroitre ainsi la productivité des entreprises québécoises.

En ce qui nous concerne, ici chez Emergex RS&DE Subventions, ainsi que pour nos clients, très peu de changements sont en vue pour le moment. Le populaire crédit d’impôt aux affaires électroniques (CDAE) n’est modifié en rien. Il en va de même pour le crédit d’impôt à la production de titre multimédia (CTMM). Nous continuons à préparer les dossiers de réclamation pour ces programmes comme nous le faisons pour le CDAE depuis sa création en 2008 et le CTMM depuis 2003, soit il y a 17 ans!

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur le rôle élargi d’Investissement Québec, vous pouvez lire le communiqué de presse officiel.

Nouvelles subventions en cybersécurité et en intelligence artificielle

Artificial intelligence money

Emergex RS&DE Subventions reste toujours à l’affût des nouvelles sources d’aide gouvernementale. Or, nous avons de bonnes nouvelles pour vous en ce début de nouvelle décennie !

En effet, l’organisme Prompt Québec met à la disposition des entreprises du secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC) deux programmes de subventions spécifiques :

Programme d’Innovation en Cybersécurité du Québec (PICQ)

Si vous êtes une entreprise évoluant dans le domaine de la cybersécurité, le PICQ est un programme pouvant vous accorder jusqu’à 25 % du budget de votre projet d’innovation en cybersécurité sous forme de subventions non remboursables. Ce programme est également applicable pour la partie cybersécurité lorsque vous faites du développement de logiciel. L’application à cette subvention est ouverte jusqu’au 18 mars 2020. De plus, un webinaire mené par Prompt expliquant tous les détails est prévu pour le 22 janvier. Pour toute information, contactez le coordonnateur de ce programme, M. Nicolas Maignien au 514-875-0032 #20 ou via son adresse courriel nmaignien@promptinnov.com.

Programme Prompt IA – Volet Programme Innovation

Le programme Prompt IA – Volet Programme Innovation finance une partie des dépenses de projets en Intelligence Artificielle (IA). Cette aide prend la forme de subventions non remboursables allant jusqu’à 150 000 $ par entreprise impliquée dans un projet d’innovation collaboratif. Les entreprises peuvent déposer leur application jusqu’au 31 janvier 2020. Pour toutes questions relatives à ce programme, vous pouvez contacter Mme. Sourour Ben Cheikh disponible au 514-915-6334 ou via son adresse courriel sbencheikh@promptinnov.com.

Les délais pour les deux programmes peuvent sembler très courts, mais l’équipe de Prompt saura vous accompagner efficacement tout au long du processus d’application.

Si vous êtes intéressés par l’une de ces deux subventions et que vous pensez pouvoir vous y qualifier, n’hésitez pas à contacter directement les responsables des programmes chez Prompt, en indiquant qu’ils vous ont été référés par Emergex RSDE.

Pour tout autre programme de crédit d’impôt, de subvention ou d’aide gouvernementale, Emergex reste votre partenaire de choix! Nous pouvons vous accompagner tant dans (1) le processus de sélection des différents programmes répondant au mieux à vos besoins que (2) l’obtention du meilleur rendement possible dans la combinaison de ces programmes.

Le CDAE trop difficile à réclamer pour les plus petites entreprises

Le Journal de Montréal rapporte que « le crédit d’impôt pour les affaires électroniques (CDAE) est trop difficile à réclamer pour les plus petites entreprises du secteur informatique […] à cause des règles qui sont si complexes pour l’obtenir. »

Pas de panique! Emergex peut aider votre entreprise! Nous avons déposé des centaines de réclamations de CDAE depuis la création du programme en 2008. Pour une opinion sur votre admissibilité, demandez notre diagnostic personnalisé, sans frais et sans obligation! »

Témoignages

Serge Bonenfant - Qualicode

Bien que nous ne recevrons les résultats de l’examinateur de l’ARC que dans quelques mois, il ne fait aucun doute que l’intervention pertinente d’Emergex à plusieurs reprises aidera grandement à obtenir une réponse favorable à notre réclamation de RS&DE. Un gros merci pour votre excellent travail !