Le parrainage : une recette gagnante

Temps de lecture : 1 min 28s
emergex

1970-01-01 00:00

Pierre Savignac
Entrevue avec Pierre Savignac, Bulletin ISO-Jeunes, février 1999 Face à la nature changeante du marché du travail, plusieurs organisations redécouvrent et adaptent avec succès la vieille formule du parrainage, aussi appelée mentorat, reconnue depuis bien longtemps comme la façon la plus efficace de transmettre des connaissances d’une génération à une autre.Le programme de parrainage de la Jeune chambre de commerce de Montréalest relativement simple. Les membres remplissent un formulaire en y indiquant leurs orientations de carrière et le comité de parrainage essaie de les jumeler avec des gouverneurs – membres de plus de 40 ans – ayant manifesté le désir de devenir mentor. « Ce n’est pas une méthode de recherche d’emploi, précise cependant Pierre Savignac, directeur du comité de parrainage. Il faut avoir déjà fait un certain cheminement de carrière pour être admissible. »Depuis 1996, 40 membres ont été jumelés à des gens d’affaires chevronnés. « Le programme, qui demande un minimum de quatre rencontres par année, permet au protégé d’être en contact avec une personne qui a accumulé une certaine expérience et qui peut lui servir de guide », explique M. Savignac.Selon M. Savignac, la majorité des mentors veulent favoriser le développement des jeunes qui reprendront le flambeau. « Ils ont le sentiment de jouer un rôle dans la communauté québécoise en appuyant la relève dans le domaine des affaires. Ils aiment partager, mais aussi apprendre de la nouvelle génération, notamment sur les nouvelles idées de gestion. » Finalement, le mentor partage son savoir-faire et son savoir-être tandis que le parrainé bénéficie des acquis de quelqu’un qui a fait le même trajet avant lui. Chacun y gagne !

Contactez-nous

Autres articles

Une personne présentant un séminaire face à un public
2024-08-28 08:45

Séminaire sur les aspects technologiques de la RS&DE

Est-ce qu’on peut réclamer les heures d’un gestionnaire de projets, de formation, de documentation comme dépense de RS&DE? Savez-vous ce qui permet de définir le point de départ d’un projet RS&DE? Dois-je absolument avoir un système de feuilles de temps pour faire une réclamation de RS&DE? Puis-je réclamer le travail effectué par des sous-traitants? Quels […]

En savoir plus
2024-05-09 15:00

Atelier : Maximiser les crédits d'impôt de RS&DE tout en navigant ses complexités (en anglais)

Êtes-vous sûr de tout savoir quand il s’agit des crédits d’impôt pour la recherche scientifique et le développement expérimental (RS&DE) ? Que vous soyez PDG, CTO ou directeur financier d’une entreprise technologique prospère ou d’un fabricant établi, naviguer dans les complexités du RS&DE peut être intimidant et entraîner potentiellement des occasions manquées d’optimiser les retours. […]

En savoir plus
Une personne présentant un séminaire face à un public
2024-05-08 10:00

Séminaire : le CDAE change et c’est une mauvaise nouvelle pour les PME québécoises

Le CDAE change et c’est une mauvaise nouvelle pour les PME québécoises Le Crédit pour le Développement des Affaires Électroniques (CDAE), mesure fiscale mise en place en 2008, a fait l’objet de plusieurs modifications au fil des ans. Avec un budget initial prévu de 400 M$ sur cinq ans, cette mesure fournie maintenant plus de […]

En savoir plus